Publications

« Violences adolescentes sur soi et sur les autres »

Conférence de David Le Breton Modérée par Jalil Bennani

15 novembre 2019

 Résumé  La délinquance ou la violence tendent à augmenter dans les lieux où le chômage, la pauvreté, les familles monoparentales, dissociées, ou coupées de l’éducation de leurs enfants, sont des traits saillants. Elles s’enracinent sur le terreau de l’exclusion, du chômage, des difficultés d’accès à la consommation, de la crise des institutions, etc. Mais elles relèvent aussi d’une subjectivité, d’une manière personnelle d’analyser sa situation et d’y réagir. Ces comportements touchent également des jeunes issus de milieux plus protégés économiquement mais n’ayant pas trouvé dans leur famille ou leur entourage les limites de sens propres à les inscrire au sein du lien social dans un sentiment de réciprocité et de responsabilités partagées. Différentes formes de délinquance ou de violence sont aussi paradoxalement une tentative de percuter une limite, de provoquer une réaction des adultes pour obtenir une réponse, une orientation. De même que dans la souffrance ou le vide certains usent de la douleur physique pour reprendre corps dans leur existence, les formes de violence ou de provocation ont parfois la signification d’une recherche de butée symbolique.

David Le Breton est professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. Membre de l’Institut Universitaire de France et membre d’études avancées de l’Université de Strasbourg (USIAS). 

Auteur notamment de 

  • Disparaitre de soi, Une tentation contemporaine(Métailié), 2015.
  • Une brève histoire de l’adolescence(éditions Jean-Claude Béhar), 2013
  • La peau et la trace, sur les blessures de soi, 2008
  • En souffrance. Adolescence et entrée dans la vie (Métailié), 2007
  • Anthropologie du corps et modernité, 2005
  • Conduites à risque. Des jeux de mort au jeu de vivre(PUF, Quadrige), 2002
  • La sociologie du corps, PUF, 1992

 

Et aussi : 

  • Jeunes et radicalisations(Yapaka-Fabert), 2018
  • Il est également co-directeur avec Daniel Marcelli du Dictionnaire de l’adolescence et de la jeunesse(PUF, Quadrige) ,2010. 

 

Plusieurs de ses livres sont traduits en arabe.

 

– La peau et la trace : anthropologie du corps. « Le recours au corps marque la défaillance de la parole ». Désir d’exister

– disparaître de toutes les contraintes de l’identité : responsabilités sociales, familiales…se définir par soi-même, épreuve de liberté 

–  en souffrance : passage à l’adolescence, épreuves, rites, changer de peau, tatouer le corps…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page